Sandrine Gruda et les Sparks boycottent l’hymne américain

Sandrine Gruda et les Sparks boycottent l’hymne américain

Quand il s’agit de protestation pacifique, les joueuses de WNBA sont souvent premières en ligne. L’année passée, Lynx, Fever et d’autres équipes de la ligue avaient montré leur soutien au mouvement #BlackLivesMatter. Un soutien qui avait alors, dans un premier temps, été sanctionné par la ligue.

Hier, les joueuses des Sparks ont participé à l’action #TakeAKnee initiée par Colin Kaepernick et reprise par de nombreux joueuses NFL dans la lutte contre les violences policières. Les Californiennes n’ont pas juste posé un genou à terre au moment de l’hymne américain pour le Game 1 des WNBA Finals. Candace Parker et son équipe sont sorties de la salle le temps de l’hymne avant de revenir sur le parquet pour l’échauffement.

Une prise de position claire qui a obtenue le soutien de Lisa Borders, présidente de la WNBA. Quelques heures plus tôt en conférence de presse, cette dernière a indiqué aux Sparks qu’elle ne s’opposerait pas à un refus de Los Angeles de visiter la Maison Blanche.