Mondial U17 : La France termine 8e, battue par le Japon (65-60)

C’était l’occasion de se racheter pour nos Bleuettes, au lendemain de leur lourde défaite (65-48) face ) à l’Australie en match de classement.
Malheureusement, les deux défaites de suite ont eu du mal à passer pour les jeunes joueuses françaises et l’entame de match confirme un manque de volonté et de tonus évidents. Les Japonaises utilisent bien leur press tout-terrain ainsi qu’une zone 3-2 qui gêne énormement les Bleuettes, et Yuki Kato (18pts, 7 rbds sur le match) et sa bande mène déjà 18-10 après 10 mns de jeu. Du côté français, seule Johanna Muzet (16pts, 3 rbds, 2 passes sur le match) s’en sort avec les honneurs avec 10 points lors de la première mi-temps, tandis que Lisa Berkani arrose (1/8 dont 1/4 à 3 pts sur les 20 premières minutes).

Djaldi-Talbi_France_Japon_U17Le score à la mi-temps est de 33 à 27 en faveur des Japonaises et les Françaises rentrent au vestiaire la tête basse.

Le coach, Julien Egloff, a donc dû sortir un discours mobilisateur dans les vestiaires puisque, sous l’impulsion de leur capitaine Alix Duchet, les Françaises décident de prendre le problème à bras le corps et sortent de belles contre-attaques, fruit d’un rebond défensif un peu mieux maîtrisé qu’en début de match. Si le coach a décidé de faire un choix fort en gardant sur le banc Elise Cammas toute la seconde mi-temps, Lisa Berkani sort de sa torpeur et enchaine quelques shoots de classe tandis que les intérieures Alexia Chartereau et Maeva Djaldi-Tabdi profitent enfin de leur avantage physique sur leurs adversaires directs nippones.
Les Bleues repassent devant 44-43 à la fin du 3e quart-temps mais retombent dans leurs travers en fin de match, peu aidées, il est vrai, par un arbitrage des plus bizarres.
Un « And 1 » qui tombe dedans du côté japonais, un autre qui ressort côté français, un écart de trois points qui en devient un de quatre, obligeant les Françaises à faire faute, c’est ainsi que les Japonaises finissent le match en tête (65-60).

Les Françaises finissent donc ce Mondial U17 à la 8e place, avec forcément une petite déception lorsque l’on connaît leur potentiel mais qui reflète finalement parfaitement leur niveau de jeu sur cette semaine de compétition.

 

Réaction de Julien Egloff, coach de l’équipe de France, au micro de Ladyhoop:

Ladyhoop: Une défaite un peu difficile aujourd’hui. L’entame du match vous a un peu poursuivi tout le long de la rencontre.

Julien Egloff: Oui, de toute façon, depuis qu’on est sortis du tableau normal de qualifications, malheureusement je crois que l’on a des jeunes joueuses qui ne sont pas capables de se remobiliser pour d’autres objectifs. C’est poussif. Pour moi, depuis que l’on a perdu le 1/4 de finale contre l’Espagne, on ne joue pas notre basket. Ca va être une bonne leçon pour qu’elles grandissent et pour qu’elles puissent avancer et assumer leurs ambitions plus tard.

LH: Sur ce championnat, il y a quand même quelques aspects positifs?

JE: Oui, avant le quart de finale, on ne perd que contre les deux équipes qui sont en finale, seulement après, on est pas capables de se remobiliser pour avoir du coeur, pour representer son pays et ça, c’est quelque chose qui me choque un peu plus.