10 joueuses à suivre au Mondial U17 dont Marine Fauthoux et Iliana Rupert

10 joueuses à suivre au Mondial U17 dont Marine Fauthoux et Iliana Rupert

La cinquième édition de la Coupe du monde U17 débute le 21 juillet à Minsk (Bielorussie). L’occasion pour les meilleures joueuses de la génération 2001 de s’affronter et défendre les couleurs de leur pays. Avant le début de la compétition, voici les 10 joueuses à suivre cet été…

ILIANA RUPERT (FRANCE)

MVP du dernier championnat d’Europe U16, Iliana Rupert (2001, 1,93m) prendra place dans la raquette Française pour un deuxième été d’affilé. A Minsk, la future Tango ira défier les meilleures joueuse de sa génération. Grâce à sa bonne mobilité, sa puissance physique et son sens du jeu, elle s’est imposée comme une des meilleures joueuse de la génération 2001 en Europe. Après une saison passée dans l’antichambre de la LFB où elle affichait des moyennes de 12.6 points, 7,0 rebonds et 1,9 interceptions, ce championnat du Monde U17 représentera un premier test pour l’intérieure tricolore.

LAURA MELDERE (LETTONIE)

Grande artisane de la 4ème place de la Lettonie lors du dernier championnat d’Europe U16, Laura Meldere (2001, 1,88m) sera de nouveau de la partie cet été à l’occasion du Championnat du Monde U17. Après une saison intéressante en deuxième division Italienne  7,0 points, 5,9 rebonds pour 9,1 d’évaluation, cette intérieure polyvalente sera une nouvelle fois le metronome de la formation Lettonne.

YUTONG LIU (CHINE)

Médaillée de bronze lors du dernier Championnat d’Asie U16, la Chine arrivera sur la pointe des pieds cette année. Principale force de dissuasion, l’intérieur Yutong Liu (2001, 1,95m) sera la pièce maitresse de sa formation. La tour de contrôle de l’équipe Chinoise affichait des moyennes de 14,3 points et 13,5 rebonds lors de la dernière campagne U16. Ultra dominante dans la raquette, Liu possède un bon sens du rebond et du placement.

ILARIA PANZERA (ITALIE)

Née en 2002, Ilaria Panzera (2002, 1,78m) a déjà connu deux championnats d’Europe U16 et été nommée dans le meilleur cinq de la compétition en 2017. Cette arrière athlétique et très intelligente sera l’un des principaux dangers de l’équipe Italienne. Après avoir pris la médaille de Bronze lors des l’Euro U16, l’Italie ne compte pas s’arrêter en si bon chemin…

MARINE FAUTHOUX (FRANCE)

Marine Fauthoux (2001, 1,73m) sera l’une des nombreuses têtes d’affiches de la très talentueuse génération 2001. La future joueuse de Tarbes devrait profiter de son incroyable vision du jeu et de très bons fondamentaux pour mener le jeu Français. Handicapée par un coude douloureux lors du dernier Euro U16 à domicile, la capitaine de l’équipe de France aura à coeur de prouver toute l’étendue de son talent cet été.

SIKA KONE (MALI)

Champion d’Afrique U16 l’année dernière, le Mali arrivera en Bielorussie avec pour objectif de faire mieux qu’en 2016 et huitième de finale perdu face à l’Italie (58-55). En l’absence de Aissetou Coulibaly (blessée au genou), déjà présente lors de l’édition 2016 et meilleure marqueuse de l’AfroBasket U16, la selection Malienne pourra compter sur Sika Kone (2002, 1,90m). Médaillé d’argent et MVP du championnat d’Espagne U18 à juste 15 ans, Kone a écrasé la concurrence en enregistrant 17,6 points, 18,4 rebonds pour 31,6 d’évaluation lors des phases finales. Il faudra au moins rééditer cette performance pour que le Mali ait une chance de se qualifier pour les quarts de finale.

CHARLISSE TRINITY LEGER-WALKER (NOUVELLE-ZELANDE)

Veritable surdouée dans son pays, Charlisse Trinity Leger-Walker sera à surveiller de très prés lors du Mondial U17. Plus jeune joueuse sélectionnée en équipe nationale à tout juste 16 ans, la meilleure marqueuse du dernier Championnat d’Asie (16,2 points) est déjà sous le feu des projecteurs. Après avoir réussi son pari de qualifier son équipe pour une première Coupe du Monde U17, Trinity-Walker ne viendra pas pour faire de la figuration. Capable du meilleur comme du pire, l’arrière néo-zélandaise devra gagner en régularité. Sa réussite sera la clé si les Tall Ferns espèrent accrocher le Top 10.

SAMANTHA BRUNELLE (USA)

Après avoir perdu leur titre lors des derniers championnats du Monde U17 et U19, les Etats-Unis veulent reconquérir leur bien. Déjà présente lors des derniers mondiaux U17 avec un rôle mineur, Samantha Brunelle (2001, 1,90m) arrivera en tant que leader de cette génération 2001. Aux côté de Aliyah Boston, MVP du dernier championnat d’Amérique U16, et Paige Bueckers, le danger sera omniprésent côté américain. Redoutable scoreuse, la future pensionnaire de l’Université de Notre Dame compte bien emmener son équipe vers un quatrième titre de Champion du Monde U17.

HELENA PUEYO (ESPAGNE)

Après un Euro U16 plutôt décevant, l’Espagne entend redresser la barre lors de la Coupe du Monde U17. Dans le sillage de Helena Pueyo (2001,1,82m), la Roja devrait proposer un jeu nettement plus attractif cette année. Cette meneuse de grande taille évoluait cette année en deuxième division espagnole dans le prestigieux centre de formation de Segle XXI. Joueuse polyvalente, Pueyo a mené son équipe dans les matchs décisifs l’été dernier et compte bien rééditer ces performances.